Skip to content

Construire ensemble la première ligne de demain

Publication

Que font les services intégrés de soins à domicile, la plateforme de soins palliatifs, le réseau multidisciplinaire local ? Leurs domaines d’intervention restent flous ? Vous ignorez si vous êtes concernés par leurs services ? Afin de mieux répondre aux enjeux de santé publique spécifiques à la Région de Bruxelles-Capitale, ces associations se sont regroupées au sein d’une seule et même structure : Brusano.

Nouvelle venue dans le paysage associatif bruxellois, cette association pluraliste et bicommunautaire a pour mission de coordonner la première ligne et de développer des services d’appui aux professionnels de santé de première ligne, en interaction avec d’autres secteurs tels que la promotion de la santé, le social, la santé mentale, l’institutionnel et le résidentiel (hôpitaux…).

Les professionnels de la santé constituent le public cible de Brusano, qui les soutient dans leurs pratiques pour qu’ils puissent s’adapter aux besoins de leurs patients. In fine, toutes les personnes susceptibles d’avoir besoin de soins de santé à Bruxelles bénéficieront de la présence de Brusano, en particulier quand ils nécessitent une prise en charge complexe (plusieurs maladies chroniques, perte d’autonomie, soins palliatifs, maladie conjuguée avec des problèmes sociaux ou de santé mentale…).

Brusano développe ses activités selon trois principes d’action : permettre le développement d’une première ligne forte et cohérente, renforcer la place du patient dans le système de soins et permettre la délivrance de soins au plus proche du patient dès que c’est possible.

Vers des soins intégrés de proximité

En 2018, une enquête prospective a été menée sur le développement de services d’appui aux professionnels de la première ligne. Cette enquête a recueilli les perceptions de 172 professionnels bruxellois, dont on a voulu comprendre les besoins. Elle a été l’une des bases de la construction du plan d’action de Brusano. Elle a mis en évidence cinq préoccupations principales des professionnels :
- valoriser et renforcer la première ligne de soins ;
- travailler ensemble au sein de la première ligne (concertation, pluridisciplinarité, outils communs) ;
- collaborer entre secteurs et entre lignes de soins (intra-extra hospitalier, médical et social, communautés linguistiques…) ;
- valoriser le temps de coordination ;
- faciliter la mobilité des prestataires dans la ville.

Ces préoccupations font écho aux besoins ressentis par les patients, qui avaient été recueillis lors d’une précédente enquête en 2016 :
- aide financière et accès aux soins ;
- communication et coordination entre les différents soignants et avec le secteur de l’aide sociale ;
- lisibilité de l’offre de soins et d’aide ;
- connaissance des maladies et de l’offre de soins, éducation thérapeutique ;
- être écouté.

Brusano vise ainsi à développer une offre cohérente et accessible pour tous. Celle-ci sera organisée au départ d’une première ligne forte, et en fonction du lieu de vie des personnes (proximité), en permettant autant que possible de respecter le projet de vie du patient.

La place des patients et des aidants proches constitue donc un des éléments essentiels dans la réflexion menée par l’association puisque les individus et leur entourage sont de réels partenaires, à toutes les étapes de l’aide et du soin. L’approche globale des problématiques étant privilégiée, la prévention et la promotion à la santé jouent un rôle primordial.

Pour répondre aux besoins des professionnels et des patients, et pour tendre vers les buts qu’elle s’est fixés, l’association entend participer au développement de soins intégrés. Une telle vision des soins signifie que les professionnels de santé et du social se connaissent, sont outillés pour répondre aux besoins, savent où trouver l’information, comment collaborer entre eux et… coconstruisent ces outils. ()

Lire l’intégralité de l’article, écrit par BRUSANO et paru dans la Revue Santé Conjuguée, la Revue de la Fédération des Maisons Médicales.

Scroll To Top