Skip to content

Référent de proximité

Publication

La fonction de référent de proximité vise à faire de chaque professionnel un levier potentiel pour mettre en lien un patient avec les ressources locales dont ce dernier a besoin, selon une approche centrée sur ses souhaits et objectifs.

La fonction de référent a été créée au sein du projet pilote de soins intégrés BOOST [1opérationnel dans trois communes bruxelloises [2]. Sa conception s’appuie sur le constat que les patients développent des liens de confiance avec des professionnels de divers métiers et de divers secteurs, et que des professionnels de toute discipline se perçoivent comme des personnes de référence pour certains de leurs patients ou bénéficiaires. Elle repose également sur un deuxième constat : aucun intervenant ne peut répondre seul à un ensemble de besoins liés à des situations complexes dans lesquelles des problèmes de santé, de situation socioéconomique et/ou de santé mentale s’entremêlent.

Une fonction ancrée dans les besoins des professionnels et des patients

Cette initiative s’ancre dans une analyse des besoins des professionnels et des patients, tels qu’identifiés dans le rapport de 2011 sur les métiers de la première ligne de soins : « pouvoir faire appel à des services polyvalents, pour tous patients et problèmes confondus, et mieux répondre aux urgences » [3]. Elle répond également aux besoins mis en évidence dans l’enquête réalisée en phase de conception du projet, en 2016.

Il ne s’agit pas d’un métier, mais d’une fonction susceptible de se brancher sur différents métiers, dans différents contextes de pratique. Médecin généraliste, ergothérapeute, infirmier, aide familiale, travailleur social, pharmacien, kinésithérapeute… : tout praticien de première ligne peut agir en tant que référent de proximité et intervenir en support direct au patient et à ses proches. Pour cela, il doit se faire reconnaitre comme tel par son patient. Son rôle principal est de déterminer avec lui ses objectifs prioritaires à un moment et de construire avec lui les solutions, en l’aidant à mobiliser les ressources appropriées. Chaque profession conserve sa spécificité, mais est en mesure de trouver des complémentarités auprès d’autres afin de répondre aux besoins du patient. ()

Lire l’intégralité de l’article, écrit par BRUSANO et paru dans la Revue Santé Conjuguée, la Revue de la Fédération des Maisons Médicales.

 

Scroll To Top